Marchabilité et santé – comparaison entre les villes suisses

L’espace public n’est pas suffisamment sécurisé pour les piéton·ne·s. Il est grand temps d’accorder une plus grande importance à la mobilité piétonne dans la pratique et de rendre ainsi la mobilité piétonne plus visible. Certes, les relevés, statistiques et comparaisons existent dans le domaine de la mobilité, mais omettent généralement la marche. Ces faits indiquent clairement la nécessité de mieux appréhender en théorie ce mode de locomotion. En outre, les normes et parfois même les dispositions légales ne sont pas encore appliquées sur l’ensemble du territoire suisse.

La phase 2 (2020-2022) du projet examine comment les piéton.ne.s se débrouillent dans les petites villes et les communes d'agglomération. Les trois projets partiels de l’équipe de projet constituée d’actif-trafiC, de Mobilité piétonne et de la Haute Ecole de technique de Rapperswil (OST) ont examiné la situation des piéton·ne·s dans 15 villes Suisse: suivantes : Adliswil, Allschwil, Bulach, Dubendorf, Emmen, Frauenfeld, Horgen, Lyss, Meyrin, Nyon, Olten, Renens, Sion, Thoune, Uster.