Initiative Climat urbain: engagez-vous avez nous!

De la place en ville pour les arbres, la mobilité douce et les transports publics!

L'initiative cantonale genevoise Climat urbain a été déposée avec 8286 signatures le 30 août dernier (+ d'infos ici). Vous souhaitez participer à l'élan de la campagne pour gagner dans les urnes? Remplissez le formulaire en bas de cette page et inscrivez-vous!



Initiative climat urbain avant-après

L'initiative Climat urbain vise à s'attaquer aux causes et aux conséquences du changement climatique en baissant les émissions de CO2 liées au trafic motorisé et en développant la végétation pour combattre les îlots de chaleur.

Argumentaire
Pour faire face au réchauffement climatique, dont les effets sont plus fortement ressentis en ville, l’initiative Climat urbain vise à baisser les émissions de CO2 liées au trafic motorisé et à développer la végétation pour combattre les îlots de chaleur. 

Chaque année pendant dix ans, 1% de la voie publique des communes de plus de 10’000 habitant·es sera transformée pour convertir une partie des espaces dédiés à la voiture, pour moitié en espaces verts et arborés et pour moitié en voies de mobilité durable (piétonnisation, pistes cyclables, sites propres tpg).


Le Grand Conseil de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

 

Art. 1        Objectif

Le canton protège la population des impacts du changement climatique et prend des mesures pour préserver la santé et améliorer la qualité de vie de la population, notamment par le biais de l’aménagement de l’espace public.

 

Art. 2        Mesures

1 Chaque année durant 10 ans, une surface égale à au moins 1% de la surface totale (état au 1er  janvier 2021) de toute la voie publique (au sens de de l’article 1, lettre a, de la loi sur le domaine public, du 24 juin 1961) située sur le territoire des communes de plus de 10’000 habitants est déduite de la voie publique accessible au trafic individuel motorisé et transformée pour moitié en espaces verts et arborés et le solde en infrastructures dédiées à la mobilité piétonne (trottoirs, piétonnisation), cycliste (pistes cyclables et stationnements vélo) ou en sites propres pour les transports publics.

2 Lors de la mise en œuvre de la présente loi, le canton et les communes concernées veillent à préserver les arbres existants et à éviter les reports de trafic sur les zones avoisinantes.

3 Le canton et les communes concernées affectent un budget suffisant à l’exécution de la présente loi jusqu’à sa mise en œuvre complète.

4 L’article 7B de la loi d’application de la législation fédérale sur la circulation routière, du 18 décembre 1987, ne s’applique pas lors de la mise en œuvre de la présente loi.

 

Art. 3        Mise en œuvre

1 Le Conseil d’Etat est responsable de la mise en œuvre de la présente loi et coordonne l’action des différentes communes concernées en veillant à une répartition équitable de son application. Il délivre un rapport tous les 2 ans faisant état de la mise en œuvre.

2 Le Conseil d’Etat s’appuie sur une commission consultative ad hoc qu’il nomme et dont la composition représente de manière équilibrée les différents intérêts et usagers concernés.

 

Art. 4        Entrée en vigueur

La présente loi entre en vigueur le 1er janvier qui suit son acceptation par le corps électoral.

1 pourcent

Transformons 1% de la voie publique chaque année pendant 10 ans et convertissons des espaces dédiés à la voiture pour:

Arbres

Végétaliser la ville

(arbres, haies, gazon, parcs)

Voies de mobilité écologique

Développer la mobilité durable

(piétons, vélos, tpg)


L'initiative est soutenue par:

Soutiens à l'initiative


Aidez-nous à gagner dans les urnes: inscrivez-vous pour être tenu·e au courant de nos prochaines actions en remplissant le formulaire ci-dessous. Partagez avec vos contacts et invitez-les à s'engager!