actif-trafiC

actif-trafiC

L’association « pour un habitat durable » est en train d’élaborer une initiative populaire fédérale

L’association « pour un habitat durable » est en train d’élaborer une initiative populaire fédérale

améliorer sensiblement les conditions générales pour les quartiers durables.

arrêter efficacement le mitage du territoire en faisant fermer les zones à bâtir.

ne faire aucune exception pour la construction en dehors des zones à bâtir.

permettre des surélévations modérées.

 

Que voulons-nous?

Que voulons-nous?

Ces dernières années, de nombreuses liaisons en train de nuit reliant la Suisse aux principales agglomérations européennes ont été supprimées: Berne – Bruxelles en 2003, Zurich – Rome en 2009, Zurich – Barcelone en 2012, Bâle – Moscou en 2013, Bâle – Copenhague en 2014, etc. Celles qui existent encore sont menacées. Avec cette campagne pour sauver les trains de nuit, actif-trafiC exige le maintien des lignes existantes et la réintroduction des lignes supprimées, pour que le train continue d'être une alternative aux trajets en avion.

actif-trafiC- News

Le Conseil d’administration de la compagnie nationale des chemins de fer allemande Deutsche Bahn (DB) a décidé lors de sa séance d’hier de définitivement supprimer les trains de nuit fin décembre 2016. Les voyageurs en provenance de la Suisse sont directement concernés : en effet, la DB exploite les liaisons en direction de Hambourg, Amsterdam, Berlin, Prague et Dresde. Si aucune autre entreprise de chemin de fer ne reprend le flambeau, ces liaisons se trouveront sur la voie de garage.

L’inimaginable semble devenir réalité : la compagnie de chemins de fer allemande (DB) a l’intention de supprimer ses liaisons de nuit pour la fin 2016 ! Les trains de nuit en provenance de la Suisse en direction de Berlin, Hanovre/Hambourg, Dresde/Prague et Cologne/Amsterdam sont également concernés. En clair : dès décembre 2016 plus aucune City-Night-Ligne ne devrait exister. Les voyageurs et voyageuses utilisant les trains de nuit en feraient les frais.

Communiqués de presse

Communiqué de presse · 22 mars 2015 actif-trafiC avait, aux côtés de nombreuses associations des quartiers de St-Jean, Charmilles et Europe, déposé en avril 2014 plus de 650 signatures à l’appui d’une pétition demandant un réaménagement complet d’un carrefour particulièrement dangereux situé entre

Les trains de nuit ont-ils un avenir ? Cette question se trouvait au centre de la table-ronde d’actif-trafiC qui s’est tenue le 22 octobre à Berne. Les près de 60 invités qui ont suivi la discussion se sont vite rendus à l’évidence en écoutant Armin Weber, le chef du transport international de personnes des CFF : l’offre de trains de nuit ne revêt pas une importance stratégique pour les CFF ou la Deutsche Bahn (DB). Les CFF misent en ce moment essentiellement sur les liaisons de jour pour les transports sur de longues distances, donc sur les TGV dans un rayon de 4 à 6 heures.

Ce matin mercredi 30 septembre, actif-trafiC a déposé à Berne, avec plusieurs autres organisations, 11'114 signatures pour la pétition « Sauvons les trains de nuit ». Les signataires demandent à la Conseillère fédérale Doris Leuthard et aux CFF de préserver les liaisons de trains de nuit encore existantes, de remettre en service les lignes supprimées ces dernières années et d’élaborer une stratégie durable pour le trafic ferroviaire de passagers.

Les citoyen·ne·s bâlois ont accepté il y a presque cinq ans le contre-projet à l’Initiative des villes et ainsi approuvé une réduction du trafic automobile de 10% d’ici 2020. Par la suite, le Conseil d’Etat a mis en place une stratégie de mise en oeuvre. Près de cinq ans plus tard,  il en a résulté une charte en matière de transports. actif-trafiC est certes très déçu du maigre résultat, mais espère toutefois que l’introduction d’une valeur de référence telle que le besoin en espace des divers modes de transport guidera à l’avenir le quotidien dans la planification et la politique à Bâle.

 

Dans le cadre d’un week-end européen d’action. La tendance est claire : chaque année, de nouvelles liaisons en train de nuit disparaissent, allongeant sans cesse la liste, déjà longue, de trains supprimés. La riposte s’organise à l’échelle européenne avec le week-end d’action « Sauvons les trains de nuit », inauguré par l’action d’actif-trafiC ce vendredi matin à la gare Cornavin à Genève.