You are here

Initiatives des villes

Initiatives des villes

Des villes conviviales

Des villes conviviales

actif-trafiC a créé par le biais des initiatives des villes un instrument pour promouvoir les transports publics et la mobilité douce (vélo et marche). Dans six villes la mobilité respectueuse de l’environnement a désormais force légale.

Nous voulons des actions concrètes!

Nous voulons des actions concrètes!

Les initiatives des villes ont connu un grand succès. Mais jusqu’à présent seules quelques mesures ont été mises en œuvre. Nous continuerons donc à maintenir la pression sur les responsables politiques. 


« Nous mettrons tout en œuvre  pour atteindre l’objectif fixé par le peuple. Cet objectif est très ambitieux, mais personnellement je pense qu’il est réaliste. » – Le Conseiller d’Etat en charge de la mobilité Hans-Peter Wessels après l’acceptation du contre-projet à l’initiative des villes, le 29 novembre 2010 dans le quotidien Basler Zeitung

Les initiatives des villes

actif-trafiC a lancé des initiatives des villes dès le printemps 2008 dans six cantons et villes : Bâle, Genève, Lucerne, St-Gall, Winterthur et Zurich. La mobilité douce (marche et vélo) et les transports publics (TP) sont les moyens de transport de loin les plus efficaces dans l’espace urbain grâce à la grande densité. Les initiatives des villes demandent dès lors en toute logique de favoriser les modes de transport économes en espace et respectueux de l’environnement, face au transport individuel motorisé (TIM). Il faut éviter d’augmenter les capacités des routes principales et à haut débit. Les initiatives des villes visent à améliorer la qualité de vie dans les villes ainsi que de minimiser les émissions de bruit et de polluants atmosphériques. Les six initiatives (et leurs contre-projets) se distinguent par contre par leurs dispositions concrètes pour s’adapter aux circonstances locales.  

Initiative des villes de Genève (Initiative pour la mobilité douce) 

Résultats de la votation 

La population du canton de Genève a accepté l’initiative pour la mobilité douce avec 50,3% de Oui le 15 mai 2011, et ainsi ouvert la voie aux moyens de transport respectueux de l’environnement dans un canton réputé autophile.  

Voir les résultats de la votation.

Voir le communiqué de presse sur la votation.

Voir le site web de la votations: www.mobilite-douce-ge.ch

Objectifs

L‘Initiative pour la mobilité douce vise un renforcement de la mobilité pédestre et cycliste et ancre la mobilité douce dans la loi, tout en instaurant un plan directeur pour cette dernière. Il appartient maintenant au Conseil d’Etat d’installer dans les huit ans un réseau exhaustif de pistes cyclables et de cheminements piétonniers.

Soutiens

Médecins en faveur de l’environnement, ATE Genève, WWF Genève, Noé21, Jeunesse socialiste Genève, Les Communistes Genève, PS Genève,  Les Vert’libéraux Genève, PEV Genève, Pro Velo Genève, PDC Genève, Jeunes Verts Genève, Les Verts Genève, solidaritéS Genève, Réseau Objection de Croissance ROC


Initiative des Villes Bâle

Résultats de la votation

La population du canton de Bâle a approuvé le 28 novembre 2010 une nouvelle politique des transports, avec 55% de Oui au contre-projet. Malgré le refus de l’initiative (en allemand), cette acceptation est un grand pas en avant.

Voir les résultats de la votation (en allemand).

Lire le Communiqué de presse sur la votation (en allemand).

Objectifs

Conformément à l’art. 13 de la loi sur l’environnement, le canton de Bâle-Ville a l’obligation de réduire le trafic en ville de 10% d’ici 2020.  Des extensions d’autoroutes ne sont permises que si elles n’augmentent pas la capacité totale du réseau de routes. La mobilité douce reçoit une dotation de 10 millions de francs.

Soutiens

Médecins en faveur de l‘environnement, BastA! Bâle, Club des sans-voitures, PEV Bâle-ville, Les Verts Bâle-ville, GI Tangente est, CIPRA Suisse du Nord-ouest, Jeune Alliance verte Nordouest, Jeunesse socialiste Bâle-ville, Nouveau PdT Bâle, Associations de Quartier Neutres, Pro Velo des deux Bâles, ATE des deux Bâles


Initiative des Villes Zürich

Résultat de la votation

La population de la ville de Zurich a accepté l’initiative des villes le 4 septembre 2011. L'initiative (en allemand) a gagné avec 50,6% face au contre-projet non contraignant du Conseil administratif de la ville (exécutif).

Voir les résultats de la votation (en allemand).

Objectifs

La population, en établissant des objectifs dans la loi, demande au Conseil administratif de la ville d’augmenter d’ici 2020 la part modale des TP et de la mobilité douce de 10%. Des extensions ou de nouvelles constructions de routes à haut débit ne sont permises que si elles n’augmentent pas la capacité totale du réseau de routes pour le TIM.

Soutiens

Liste alternative Zurich, Médecins en faveur de l‘environnement, Club des sans-voitures, PEV ville de Zurich, Mobilité piétonne, Les Verts ville de Zurich, Les Vert’libéraux ville de Zurich, Greenpeace, Jeunes Verts Zurich,  Jeunesse socialiste ville de Zurich, Pro Velo Zurich, PS ville de Zurich, ATE Zurich
 

Initiative des Villes Lucerne

Résultats de la votation

La population de la ville de Lucerne s’est clairement prononcée en faveur d’une politique des transports durable le 26 septembre 2010. Elle a accepté le contre-projet à l’initiative des villes, un «règlement pour un développement durable du trafic » (en allemand) avec 63% de Oui. L'initiative (en allemand) a obtenu un succès d’estime avec 45,8% de oui.  

Voir les résultats de la votation. (en allemand)

Voir le communiqué de presse sur la votation. (en allemand)

Objectifs

Conformément au «règlement pour un développement durable du trafic » (en allemand), Lucerne devra constamment augmenter la part de la mobilité douce et des TP, alors que le TIM n’a plus le droit d’augmenter. Le Conseil administratif (exécutif) doit s’investir de toutes ses forces pour que la ville de Lucerne obtienne un réseau de  RER exhaustif et devienne plus attrayant pour les marcheurs/ses et les cyclistes. Au contraire de l’initiative, le contre-projet ne fixe pas de chiffres pour la  modification de la répartition modale. 

Soutiens

ÄrztInnen für Umweltschutz, Club der Autofreien, Grüne Stadt Luzern, Junge Grüne Luzern, Juso Luzern, Pro Natura Luzern, Pro Velo Luzern, SP Stadt Luzern, VCS Luzern


Initiative des Villes St. Gall

Résultats de la votation 

L’initiative des villes de St-Gall a été la première à passer en votation, le 7 mars 2010. La population l’a clairement acceptée à 59%. Un score si clair était inattendu et nous a d’autant plus réjouis.

Vers les résultats de la votation (en allemand)

Objectifs

L' Initiative des Villes (en allemand) demande que le trafic automobile n’augmente plus dans la ville de St-Gall. La croissance des transports doit être absorbée par l’extension de l’offre pour les TP et la mobilité douce.

Soutiens

Médecins en faveur de l‘environnement, Club des sans-voitures, PEV ville de St-Gall, Mobilité piétonne St-Gall, Les Verts St-Gall, Les Vert’libéraux St-Gall, Habitat durable Suisse orientale,  CIPRA Suisse orientale, Jeunes Verts St-Gall,  Jeunesse socialiste St-Gall, ASLOCA Suisse orientale, PS ville St-Gall, PdT St-Gall, groupe politique de femmes St-Gall, Pro Velo St-Gall
 

Initiative des Villes Winterthur

Acceptation par le Conseil communal (législatif)  

Le Conseil communal (parlement municipal) a accepté en 2011 un contre-projet à l’initiative des villes de Winterthur. Comme le référendum n’a pas été saisi et qu’actif-trafiC était d’accord avec le contre-projet, l'initiative (en allemand) a été retirée. Le contre-projet est donc entré en force le 6 août sans être passé en votation populaire. 

Objectifs

Le contre-projet (en allemand) fait désormais partie intégrante du Plan directeur communal. Il exige d’augmenter la part modale des TP et de la mobilité douce en ville de 8% d’ici 2025 (en comparaison avec 2005). La promotion des TP, de la mobilité cycliste et piétonne est donc ancrée dans la loi.

Soutiens

Médecins en faveur de l’environnement, Verts Winterthur, Jeunes Verts Winterthur, Jeunesse socialiste Winterthur, Pro Velo Winterthur, PS Winterthur, Pro Velo Winterthur

 

Deuxième Vague

D’autres villes ont suivi l’exemple et ont soumis des initiatives s’inspirant des initiatives des villes, en particulier Bienne et Thoune. Vous trouverez ici de plus amples informations (en allemand) sur l’Initiative des villes Bienne (Städte-Initiative Biel) et l’Initiative des villes Thoune (Städte-Initiative Thun).

Succès pour l’initiative des villes Thoune le 15 décembre 2014

Une voix a fait pencher la balance du bon côté : le parlement de Thoune a soutenu l’initiative des villes par 20 contre 19 voix. Maintenant le Conseil administratif (exécutif) devra élaborer un règlement qui promeut la mobilité piétonne, cycliste et les transports publics. Ainsi Thoune à son tour s’engage dans la voie d’une politique des transports durable.

Succès pour l’initiative des villes Bienne le 27 novembre 2014

Le gouvernement de la ville de Bienne s’engage pour la mise en œuvre des objectifs de l’initiative des villes. Il soumet à cet effet un règlement pour plafonner le trafic automobile. La ville fournit ainsi une contribution importante à l’amélioration de la qualité de vie et aide à réduire les effets négatifs du trafic sur la santé et l’environnement. 

Etat de la mise en oeuvre

Les gouvernements de Bâle, Lucerne, St-Gall, Winterthur et Zurich ont signé en janvier 2010, donc encore avant la première votation, une « Charte pour une mobilité urbaine durable » («Charta für eine nachhaltige städtische Mobilität») en tant que réponse aux initiatives des villes. La charte reprend l’orientation principale des initiatives des villes. Mais les gouvernements n’ont fixé ni des objectifs chiffrés, ni défini une procédure contraignante. Après l’acceptation des initiatives de villes ou de leurs contre-projets les gouvernements ont désormais le mandat d’atteindre les objectifs fixés par le souverain et de mettre en œuvre les mesures nécessaires. Mais la réalité est moins reluisante. Sans pression publique les exécutifs et l’administration ne bougent que peu. actif-trafiC a donc décidé de rappeler régulièrement leur devoir aux représentant-e-s des gouvernements par des actions publiques et des propositions de mesures concrètes. 

 

 

 

Initiative des Villles Bâle

Données officielles

La ville de Bâle a installé divers postes de comptage après l’adoption du contre-projet. Les données actuelles sont enregistrées dans l’indice de l’évolution du trafic (Index Verkehrsentwicklung). Il semblerait que la ville maintienne (de justesse) le cap.

Mesures

Les équipes de spécialistes ont constaté dans un rapport d’étude (Studienbericht) mandaté en 2013 par le gouvernement que la réduction du trafic individuel motorisé (TIM) exigée légalement est réalisable. Mais cela exige de prendre des mesures efficaces dans le domaine de la gestion du trafic (par ex. dosage) et dans l’offre de places de stationnement (réduction) et sa gestion (effet d’incitation de la taxe de stationnement). Ces mesures doivent être appliquées strictement. Le gouvernement a ensuite présenté au grand public des Lignes directrices de politique des transports (Verkehrspolitische Leitbild) découlant du rapport d’étude en mai 2014. Malheureusement, la volonté semble depuis faire défaut au Conseil d’Etat de mettre réellement en œuvre l’initiative des villes en recourant aux mesures préconisées dans les Lignes directrices.

Maintenir la pression

Medienmitteilungen Basel (Communiqués Bâle)
Massnahmenkatalog Basel (Catalogue de mesures Bâle)

Initiative des Villes Zürich

Données officielles

La ville de Zurich a installé plusieurs postes de comptage depuis l’acceptation de l’Initiative des villes. Vous trouverez ici les données actuelles de la ville (aktuelle Zahlen der Stadt). Un premier bilan intermédiaire mesurant la réalisation des objectifs devrait paraître d’ici fin 2015.  

Mesures

La ville de Zurich a formulé une stratégie claire dans son rapport sur le trafic urbain 2025 (Stadtverkehr 2025) ainsi que sur l’évolution de la mobilité en ville. Les transports publics, la mobilité piétonne et cycliste sont prioritaires et leur part modale devrait croître (par rapport au trafic total). Le Masterplan Vélo constitue un élément clé de cette stratégie. 

 

Maintenir la pression

News Zürich

Medienmitteilungen Zürich (Communiqués)

Massnahmenkatalog Zürich (Catalogue de mesures)


Initiative des Villes Lucerne

Données officielles 

La ville de Lucerne publie tous les ans un monitoring de l’ensemble du trafic, qui comprend entre autres des données sur la répartition modale. Cliquez ici pour arriver au rapport 2013 (en allemand):  Monitoring 2013.

Mesures

La ville a entre-temps élaboré une conception globale des transports pour le centre de l’agglomération (Gesamtverkehrskonzept Agglomerationszentrum). Le Conseil administratif (exécutif) de la ville de Lucerne a présenté au printemps 2014 sa stratégie de mobilité (Mobilitätsstrategie), qui comprend également des mesures pour atteindre les objectifs fixés dans le « Règlement pour une évolution durable des transports » («Reglement für eine nachhaltige Verkehrsentwicklung»).

Maintenir la pression

News Luzern

Medienmitteilungen Luzern (communiqués de presse)

Bypass Nein (Non au Bypass - autoroute de contournement) 

Massnahmenkatalog Luzern (Catalogue de mesures)


Initiative des Villes St. Gall

Données officielles 

La ville de St-Gall publie tous les ans des données sur la mise en œuvre de l’initiative des villes dans son rapport de gestion. Le trafic individuel motorisé a quasiment stagné en 2013 par rapport à la situation en 2010, constate la ville dans son rapport de gestion 2013 (Geschäftsbericht).

Maintenir la pression

News St. Gallen

Medienmitteilungen St. Gallen (Communiqués de presse)

Pressekonferenz Bilanz (Conférence de presse de bilan)

Massnahmenkatalog St. Gallen (Catalogue de mesures)


Initiative des Villes Winterthur

News Winterthur

Medienmitteilungen Winterthur (Communiqués de presse)

Massnahmenkatalog Winterthur (Catalogue de mesures)


Städte-Initiative Genève

News Genève (Actualités)

French translation unavailable for .