You are here

Communiqués de presse

Ce matin mercredi 30 septembre, actif-trafiC a déposé à Berne, avec plusieurs autres organisations, 11'114 signatures pour la pétition « Sauvons les trains de nuit ». Les signataires demandent à la Conseillère fédérale Doris Leuthard et aux CFF de préserver les liaisons de trains de nuit encore existantes, de remettre en service les lignes supprimées ces dernières années et d’élaborer une stratégie durable pour le trafic ferroviaire de passagers.

Les citoyen·ne·s bâlois ont accepté il y a presque cinq ans le contre-projet à l’Initiative des villes et ainsi approuvé une réduction du trafic automobile de 10% d’ici 2020. Par la suite, le Conseil d’Etat a mis en place une stratégie de mise en oeuvre. Près de cinq ans plus tard,  il en a résulté une charte en matière de transports. actif-trafiC est certes très déçu du maigre résultat, mais espère toutefois que l’introduction d’une valeur de référence telle que le besoin en espace des divers modes de transport guidera à l’avenir le quotidien dans la planification et la politique à Bâle.

 

Dans le cadre d’un week-end européen d’action. La tendance est claire : chaque année, de nouvelles liaisons en train de nuit disparaissent, allongeant sans cesse la liste, déjà longue, de trains supprimés. La riposte s’organise à l’échelle européenne avec le week-end d’action « Sauvons les trains de nuit », inauguré par l’action d’actif-trafiC ce vendredi matin à la gare Cornavin à Genève. 

Thursday, 19. February 2015
Philippe Koch

Le Conseil fédéral a publié aujourd’hui son message sur le FORTA (Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération) à l’adresse du parlement. Le projet place le financement des infrastructures routières sur une nouvelle base. Tant l’orientation du projet que la proposition concrète de financement sont inacceptables pour actif-trafiC.

Pages

Devenir membre